Drancy, de la Cité de la Muette au Mémorial de la Shoah

La cité de la Muette conçue par l’architecte Marcel Lods fut transformée en camp d’internement en 1941 puis, l’année suivante, en camp de regroupement des Juifs de France avant leur déportation en Allemagne. Criminocorpus accueille des graffitis retrouvés lors de travaux au sein de la cité, présentés et commentés par les archivistes de la Seine-Saint-Denis, notamment par Benoît Pouvreau au sein de l’exposition La mémoire des murs mise en ligne le 21 octobre 2014. Le Memorial de la Shoah a ouvert un centre d’histoire et d’éducation face à la cité de la Muette en septembre 2012. Jacques Fredj, directeur général du mémorial a expliqué les raisons de cette implantation dans la banlieue parisienne, à Drancy, sur les ondes de RFI en novembre 2013. Le projet avait été conçu dès 2000 et le maire Jean-Christophe Lagarde a encouragé cette entreprise mémorielle et historique, ce que rappelait le Monde en septembre 2012.


Vous aimerez aussi...