« Manifester à Paris » (Danielle Tartakowsky)

Paru le 18 novembre 2010 – « Paris n’est Paris qu’arrachant ses pavés » écrivait Aragon, érigeant ainsi la Rue du Paris des révolutions au rang de sujet politique.

La manifestation de rue, distincte des mouvements de la Rue du premier XIXe siècle par lesquels bien des régimes se sont faits et défaits, est contemporaine de la ville haussmannienne, ou plutôt de son achèvement.

À Paris, dès l’avènement de la IIIe République, la manifestation a tissé avec les rues palimpsestes des relations étroites, propres à créer des territoires – où se donnent à lire et à voir, pendant un très long siècle, des années 1880 à nos jours, les liens intriqués et noués entre l’histoire et la capitale, entre le cortège protestataire et sa mémoire, entre l’événement et sa représentation, soit autant «d’espaces-récits». Ces liens n’ont cessé d’être perpétués et constamment retravaillés, des décennies durant.

À la croisée de l’histoire urbaine et de l’histoire politique, cet ouvrage, fondé principalement sur les archives et les recensions de la préfecture de police, pour certaines inédites, s’attache à la gestation de cette géographie manifestante, en même temps qu’aux bouleversements qui l’affectent depuis une quarantaine d’années et à leurs causes.

Ses conclusions ébranlent bien des idées reçues. Notamment par la mise en évidence des multiples mutations des espaces de souveraineté populaire dont la «ville-scène» offre le spectacle. Manifesterait-on aujourd’hui davantage dans les prestigieuses artères et esplanades de l’ouest de la capitale qu’entre la Bastille et la Nation ? Après des décennies de mutations urbanistiques, sociales, politiques et culturelles, la rue peut-elle encore, au XXIe siècle, demeurer «le terreau fécond du peuple de Paris» ?

Revue de presse – Lire le sommaire

Danielle Tartakowsky a été administratrice provisoire de l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis de juin à octobre 2016, après avoir présidé l’établissement depuis le 9 juillet 2012.

Danielle Tartakowsky est spécialiste de l’histoire sociale et politique dans la France du 20e siècle. Ses recherches concernent plus spécifiquement l’histoire des mouvements sociaux et des mobilisations collectives pour les périodes de crise qu’ont été 1934-1936 et 1968.

Elle enseigne à l’université Paris 8 depuis 1997, après avoir été enseignante dans le secondaire, de 1970 à 1984, puis maître de conférences à l’université Paris 1, de 1984 à 1997.

Danielle Tartakowsky dirige l’école doctorale « Pratique et théorie du sens », de 2006 à 2010. Elle est membre du conseil d’administration de l’université Paris 8 de 2006 à 2008.

Biographie mise à jour en octobre 2016.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.