Le projet pénitentiaire de Théodore Charpentier, par Claire Illi

Cet article se propose d’analyser un projet de prison, réalisé en 1838, sous la Monarchie de Juillet en France, par l’architecte parisien Théodore Charpentier (1797-1867). Participant à la quête européenne d’une prison idéale, Charpentier observe les différents modèles et propose à la société française une solution qui remplirait le programme pénitentiaire alors en vogue : surveillance, solitude, travail et amendement. L’architecte est convaincu par le régime pennsylvanien de la réclusion absolue et aménage l’espace carcéral en conséquence. Animé d’un esprit philanthropique et soucieux du bien-être de ses détenus, Charpentier souhaite rendre la réclusion du délinquant la plus humaine possible afin de le « guérir » et permettre ainsi son retour à la société.

Lire la suite de cet article de Claire Illi sur Criminocorpus



Citer ce billet
Marc Renneville (2014, 10 novembre). Le projet pénitentiaire de Théodore Charpentier, par Claire Illi. Criminocorpus. Consulté le 2 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nd6e

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search