Le projet pénitentiaire de Théodore Charpentier, par Claire Illi

BGE – Bibliothèque de Genève, cote : Br 1314

BGE – Bibliothèque de Genève, cote : Br 1314

Cet article se propose d’analyser un projet de prison, réalisé en 1838, sous la Monarchie de Juillet en France, par l’architecte parisien Théodore Charpentier (1797-1867). Participant à la quête européenne d’une prison idéale, Charpentier observe les différents modèles et propose à la société française une solution qui remplirait le programme pénitentiaire alors en vogue : surveillance, solitude, travail et amendement. L’architecte est convaincu par le régime pennsylvanien de la réclusion absolue et aménage l’espace carcéral en conséquence. Animé d’un esprit philanthropique et soucieux du bien-être de ses détenus, Charpentier souhaite rendre la réclusion du délinquant la plus humaine possible afin de le « guérir » et permettre ainsi son retour à la société.

Lire la suite de cet article de Claire Illi sur Criminocorpus


Vous aimerez aussi...