Avant les Gilets Jaunes. Quand la rage populaire faisait l’Histoire

AVANT LES GILETS JAUNES. QUAND LA RAGE POPULAIRE FAISAIT L’HISTOIRE par Malaurie Guillaume, directeur éditorial adjoint du Magazine Historia

Avec le temps, les souvenirs des grandes heures révolutionnaires ou insurrectionnelles de l’Histoire de France tendent à s’embellir. On retient surtout ce qui fait sens dans le roman national. Exit ce qui fâcherait trop, exit les violences gratuites, exit les cruautés, exit le peuple quand il se fait canaille, exit l’abomination des guerres civiles… Bref, exit le tragique, les balafres, les coups bas ou les balles perdues de l’Histoire. Du coup quand surgit en cet hiver 2018 le raz de marée des Gilets Jaunes avec sa sociabilité inouïe, son absence et même son refus de représentant institué, ses composantes innombrables, ses débordements anomiques et ses violences, on a tendance à voir de l’inédit quand les exemples anciens foisonnent.

Pour lire la suite sur le site d’ Historia


Vous aimerez aussi...