Musique classique : un étonnant cœur de détenues à Fleury-Mérogis

Fleury-Mérogis, ce vendredi 7 décembre 2018. Des musiciens de l’orchestre philharmonique de Radio France et six détenues (en train de saluer) se sont produits en concert ce vendredi à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis. LP/N.C.

Ce vendredi dernier, le 7 décembre, dans la maison d’arrêt des femmes à Fleury-Mérogis, cinq détenues se sont produites devant leurs camarades de détention, avec une quinzaine de musiciens de l’Orchestre Symphonique de Radio France. Leur programme : deux morceaux de Carmen de Georges Bizet, La Danse macabre de Camille Saint- Saëns, Orfeo-Negro et Summertime de Georges Gershwin, a été préparé, durant un an, avec les musiciens de radio France sous la direction de la soprano Johanne Cassar. Certains textes, lus par les musiciens en guise d’intermèdes, ont été écrits par les détenues. Ce projet, sous la houlette du pénaliste Grégoire Etrillard et de son association En cœur, fait écho à la mission de cette dernière d’installer des ateliers de musique classique en maisons d’arrêt, en accord avec Radio France et le pôle culturel de l’administration pénitentiaire. Vingt-neuf détenues de Fleury-Mérogis ont participé durant un an à cet atelier, même si, à cause des libérations intervenues entre- temps, seulement cinq d’entre- elles se sont finalement produites vendredi dernier. Un moyen de s’évader par la voix.

Krystyna Kowalska

Krystyna Kowalska : En collaboration avec Philippe Poisson, Krystyna rédige régulièrement et officiellement une critique de littérature policière RUBRIQUE OEIL EN ÉVEIL sur le discret carnet criminocorpus. Pour en savoir plus sur Krystina :

https://criminocorpus.hypotheses.org/59672


Vous aimerez aussi...