Justice militaire : Quand un zouave refuse le torpillage ! (Vincent Ricouleau)

Vincent Ricouleau
Professeur de droit -Vietnam –
Directeur-fondateur de la clinique francophone du droit au Vietnam
Titulaire du CAPA – Expert en formation pour Avocats Sans Frontières –
Titulaire du DU de Psychiatrie (Paris 5), du DU de Traumatismes Crâniens des enfants et des adolescents (Paris 6), du DU d’évaluation des traumatisés crâniens, (Versailles) et du DU de prise en charge des urgences médico-chirurgicales (Paris 5).

Quand on évoque les Conseils de guerre pendant la première guerre mondiale, on pense à la plaidoirie du colonel Dax, incarné par Kirk Douglas, dans le film « Les sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick. Cet article reconstitue l’histoire du zouave Baptiste Deschamps, traumatisé par les combats et jugé par l’armée. A une époque où neurologie et psychiatrie s’opposent. Où l’électrothérapie fait fi des droits fondamentaux du soldat atteint de camptocormie ou de pithiatisme. Mais c’est sans compter sur un avocat, Paul Meunier, qui fera du droit des soldats blessés, son combat personnel…

Pour en savoir plus lire le billet publié  par Vincent Ricouleau, Professeur de Droit, le mardi 11 décembre 2018 sur le site de Village-justice.com

53 – Portrait du jour : Vincent Ricouleau, auteur de polars avec le pseudo « Vincent Graham »


Vous aimerez aussi...