La Croisade des Innocents : quitter les rivages de l’enfance au Moyen Âge

S’inspirant d’un mouvement populaire d’envergure qui poussa plusieurs milliers de pauvres sur les routes de Jérusalem en l’an 1212, Chloé Cruchaudet imagine comment une bande de jeunes illuminés pourrait se lancer dans La Croisade des Innocents et devenir grands sans passer par l’âge adulte. En creux, cette jolie fable raconte à quoi pouvaient ressembler les rêves et les hantises des enfants du début du XIIIe siècle, dans un monde où seuls les signes extérieurs de la puberté valident le changement de statut sociétal et dans lequel la candeur et l’innocence ne protègent guère des convoitises.

Pour en savoir plus lire l’article publié par CAPITAINE KOSACK le 13 décembre 2018 sur le site de Cases d’histoire.

La Croisade des Innocents. Chloé Cruchaudet (scénario, dessin et couleurs). Soleil. 176 pages. 

 


Vous aimerez aussi...