Un exemple de justice seigneuriale en Basse Auvergne : l’enquête pour infanticide de Beaumont (Édition du rotulus de l’enquête de 1336) (Johan Picot)

1_-_2014-07-25_131707.jpg__192x256_q85_crop_subsampling-2_upscaleÉdition de l’enquête en 1336 de Jehan Boursier, bourgeois, garde du sceau royal de Montferrand et juge de l’abbesse de Beaumont, au sujet d’un infanticide prétendument commis par Bonne Geneyze, épouse de Bonnet Serra le Jeune, dans la seigneurie de Beaumont la nuit de l’Épiphanie (la nuit du 6 au 7 janvier 1336) ; contient l’audition de 19 témoins et le récolement de l’un d’eux. Original sur un rotulus de onze peaux de parchemin cousues ensemble.

Lire la suite sur Criminocorpus.

L’auteur

Johan Picot est docteur en histoire médiévale (Université Jean Moulin-Lyon 3). Post-doctorant à l’Institut Ausonius-UMR 5607 (Université Bordeaux-Montaigne)


Vous aimerez aussi...