L’éternel retour de l’affaire Seznec

Guillaume et Jeanne Seznec avec leur avocat © Getty / Keystone-France/Gamma-Keystone

Près de cent ans après la disparition de Pierre Quéméneur, et la condamnation de Guillaume Seznec, l’affaire continue à susciter de nouveaux témoignages.

En 1923, Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère, et négociant en bois, disparaît. Son compagnon en affaires Guillaume Seznec est condamné au bagne à perpétuité, malgré ses protestations d’innocence. Pourtant, le corps de Pierre Queméneur n’a jamais été retrouvé.

Or le 5 décembre dernier, sur RMC, une femme de 85 ans se confie. C’est la fille du gardien du cimetière de Saint-Lubin, en Eure-et-Loir. Adolescente, elle a surpris une conversation entre son père et le garagiste du village. Ils évoquaient une vieille affaire : le garagiste avait demandé de l’aide au fossoyeur, pour cacher le corps d’un homme qu’il venait de tuer. Cet homme, dit elle, c’était Pierre Quéméneur…

Pour en savoir plus et écouter le document sonore sur le site de France inter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.