La construction des prisons en France au XIXe siècle

Plan de prison suivant le modèle de Philadelphie (1837)

Pendant la Restauration, sous l’aiguillon de la Société royale pour l’amélioration des prisons, pas moins de 266 prisons départementales furent réparées ou reconstruites. Ce chiffre ne doit pas abuser : en dehors de la Petite Roquette à Paris, le modèle qui commence à s’imposer dans les départements est celui d’une prison construite en même temps que le palais de justice et, très souvent, la caserne de gendarmerie. Il en va pour les maisons d’arrêt comme pour les centrales : la récupération des biens nationaux pour en faire des maisons d’arrêt avait commencé dans les dernières années du XVIIIe siècle et les premières du siècle suivant, à Narbonne et Digne par exemple. Pontivy (1806-1811) et Soissons (1812), prisons construites ex nihilo, font figure d’exceptions… [Lire la suite]

Nouvel article de Christian Carlier sur Criminocorpus, dans le cadre de l’exposition virtuelle qu’il dirige sur l’histoire des prisons de Loos (voir le sommaire complet de l’exposition)


Vous aimerez aussi...