Détective, histoire, imaginaire, médiapoétique d’un hebdomadaire de fait divers (1928-1940)

Ce dossier rassemble les actes de trois journées d’études qui se sont tenues à Montpellier, Nîmes et Paris en septembre 2016 et janvier 2017. Il est consacré à un objet paradoxal et contradictoire, l’hebdomadaire Détective paru dans sa première forme entre 1928 et 1940, et que l’on peut aujourd’hui feuilleter en ligne dans la bibliothèque de Criminocorpus grâce au travail de numérisation lancé par Catherine Chauchard, directrice de la BILIPO et partenaire de ce projet. Une exposition itinérante accompagnait le colloque et permettait de montrer le phénomène Détective dans son contexte, avant qu’on ne l’envisage sous l’angle du mythe créé par les discours d’auteurs comme Simone de Beauvoir ou Jean Genet, ou par le prisme de son lointain descendant, le Nouveau Détective (…)

Présentation du colloque :

Amélie Chabrier et Marie-Ève Thérenty, Détective, histoire, imaginaire, médiapoétique d’un hebdomadaire de fait divers (1928-1940)

Communications :

Dominique Kalifa, Henri La Barthe, l’inventeur de Détective 

Will Straw, Quand le crime donne un visage au journal à sensation

Matthieu LetourneuxSérialité générique, modes de consommation et question de vérité Le cas de Détective

Myriam Boucharenc, Noirceur de l’âme, lumière de la Une

Paul Aron, Les mots croisés de Détective, ou l’Œdipe sans complexe

Marc RennevilleDémons et déments. Quand Détective enquête sur la folie

Nicolas Bianchi,  « Les Mains du tueur Weidmann »

Mélodie Simard-Houde, Les ailes du crime ou la modernité de Détective

Frédéric Chauvaud, Les témoins muets mis en spectacle

Jean-Lucien Sanchez, Le traitement du bagne colonial de Guyane par le magazine Détective

Laetitia Gonon, Détective et Police Magazine à l’heure américaine (1931)

Benoît Tadié, Démocratie criminelle : les périodiques de true crime américains, de la National Police Gazette à True Detective

Adeline Wrona, Pour faire un bon journaliste : figures de l’auteur dans Détective

Marie-Astrid Charlier, Le plus passionnant et le plus original de tous les jeux » : les Treize de Georges Sim, par Détective (1929-1930)

Christine Marcandier, Genet et l’Eros Détective : Pilorge, Weidmann

– Yoan Vérilhac, Les « petites bonnes à tout faire » de Détective : jeux de mots et vulgarité

Maxime Fabre, Passeur de sens. Étude sémiotique sur la représentation du visage criminel dans Détective (1936) et Nouveau Détective (2014)

 


Vous aimerez aussi...