L’ascension de l’extrême droite au Brésil

Entré en fonction le 1er janvier, Jair Bolsonaro a été élu à la présidence du Brésil en dehors des grands partis et en dépit de ses outrances à répétition. Une conjonction de facteurs peut expliquer une élection qui compromet l’avenir de la démocratie dans le plus grand pays sud-américain.

Par Maud Chirio , le 8 janvier 2019 sur le site de  La vie des idees

Ancienne élève de l’ENS, agrégée et docteure en histoire, Maud Chirio est maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, spécialiste de l’histoire de la dictature militaire brésilienne, plus particulièrement des forces armées et de l’appareil répressif. Elle est notamment l’auteure de A política nos quartéis (Zahar, 2012), également publié aux PUR (La politique en uniforme, 2016) et aux Presses Universitaires de Pittsburgh (Pollitics in Uniform, 2018).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.