Résidence d’écrivain : Crimes et rapines (Médiathèque Marguerite Duras)

 

Le fonds Découverte de l’Est parisien de la médiathèque Marguerite Duras accueille l’exposition « Crimes et rapines ». L’occasion de goûter la saveur de faits divers anciens, révélateurs de la précarité de l’existence dans l’Est parisien.

L’inventaire des faits divers du 20e arrondissement et de l’Est parisien livre un tableau haut en couleurs des abus, larcins et « voleries » commis au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du siècle suivant.

Au marché, à l’église et au cimetière, les mouvements de foule sont propices au vol à l’étalage ou à la tire. Dans les parcelles cultivées, l’abondance des fruits et légumes maraîchers inspire les vols à l’escalade ou « délits des champs ».

En marge des conflits ordinaires, des bandes plus ou moins hiérarchisées vivent de rapines, des vols commis avec violence.

Leur spectaculaire préméditation nourrit les rapports fiévreux des premiers médias de masse : les Apaches et les comparses de la « Bande à Bonnot » défrayent la chronique.

Des voleurs de pommes aux affaires d’Etat, l’exposition présente une sélection choisie de « délits des champs », d’échanges musclés et de procès retentissants.

Cette exposition vous est proposée dans la cadre de la résidence d’écrivain, avec l’auteur Félix Jousserand,  que la médiathèque accueillera de janvier à octobre 2019, plus d’infos ici.

Exposition conçue par le Pavillon de l’Ermitage, 148 rue de Bagnolet, 75020 Paris,  partenaire du fonds Découverte de l’Est parisien de la médiathèque.

Entrée libre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.