Juillet 1793 : le procès et l’exécution de Charlotte Corday

« L’assassinat de Marat », peinture de Jean-Joseph Weerts, 1880 – source : WikiCommons

Le 13 juillet 1793, Charlotte Corday, 24 ans, assassine Marat dans son bain. Expliquant lors de son procès avoir voulu « sauver son pays », elle sera guillotinée quatre jours plus tard, devenant une figure célèbre de la période révolutionnaire.

Charlotte Corday : hier inconnu, ce nom est sur toutes les lèvres en ce 16 juillet 1793. C’est ce jour-là que la jeune femme, de son vrai nom Marie-Anne Charlotte de Corday d’Amont, va être jugée par le tribunal révolutionnaire pour avoir, trois jours auparavant, assassiné à Paris le député montagnard Jean-Paul Marat, directeur du journal républicain L’Ami du peuple.

Le Mercure Universel du 19 juillet raconte comment cette femme de 24 ans, issue d’une famille normande noble et sans fortune, est parvenue à se faire introduire chez Marat. Lequel, souffrant, l’a reçue dans sa baignoire, où Corday l’a tué avec un couteau de cuisine…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Pierre Ancery – modifié le 11/01/2019 sur le site de Retronews


Vous aimerez aussi...