La justice française à Pondichéry au XVIIIe siècle, un carrefour d’influences ?

Marie Houllemare

UMR 5815 CNRS – Dynamiques du droit – UM Droit – Ajoutée le 17 juin 2014

Madame Marie HOULLEMARE – MCF histoire moderne à l’Université de Picardie. S’approprier le droit par les colonies, adapter le droit aux colonies (XVIe-XIXe siècles) «Thémis Outre-mer» Justice,adaptation et appropriation juridiques à l’époque des premiers empires coloniaux (XVIe – XIXe siècle) Journée d’étude – Jeudi 15 MAI 2014. Université de Montpellier – Faculté de Droit et de Science politique. http://www.histoiredroitcolonies.fr/?
Captation audiovisuelle/Montage : Monsieur Sonny MERCHAT

Marie Houllemare est agrégée d’histoire et maître de conférences en histoire moderne à l’université de Picardie Jules Verne (Amiens), membre du Centre d’Histoire des Sociétés, des Sciences et des Conflits (Équipe d’accueil 4289, Université de Picardie) et membre associé au Centre d’Étude d’Histoire Juridique (Institut d’Histoire du Droit, UMR 7184). Spécialiste d’histoire des institutions et de la justice à l’époque moderne, elle s’est intéressée surtout aux parlements de Paris et de Savoie, en considérant la culture des magistrats et des avocats, la rhétorique judiciaire et la publicité faite aux procès. Auteur de Politiques de la Parole, le Parlement de Paris au XVIe siècle, Genève, Droz, 2011, elle poursuit désormais une enquête sur la justice dans les colonies françaises au XVIIIe siècle, à travers une étude comparative du fonctionnement des conseils souverains et des sanctions pénales (tout particulièrement le bannissement et la réduction en esclavage).

Marie Houllemare est membre du comité de rédaction de Criminocorpus.

Marie Houllemare est membre de l’AHMUF.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.