Les émeutes des 6 et 7 février 1934

Cette photo a été publiée dans plusieurs journaux français dans les jours qui ont suivis les fameuses émeutes des 6 et 7 février 1934. On y voit des émeutiers en train d’affronter des cavaliers de la Garde Républicaine sur la place de la Concorde à Paris. La situation politique est alors très instable en France. Suite à l’affaire Stavisky (scandale financier impliquant plusieurs hommes politiques), le gouvernement Chautemps est tombé et Daladier est chargé de mettre en place une nouvelle équipe gouvernementale. 

Le 6 février 1934, il doit recevoir le vote de confiance de la Chambre. Cependant les ligues d’extrême droite (Action Française, Jeunesses Patriotes, Solidarité Française) sont en plein essor suite aux divers scandales politico-financiers et elles entendent bien imposer par la force un changement de majorité au sein du gouvernement. Vers 17h, elles se rassemblent aux Champs Elysées mais les forces de l’ordre leur barrent le pont de la Concorde qui mène au Palais Bourbon où siège la Chambre. En début de soirée, les affrontements éclatent et ils se poursuivront toute la nuit. Bilan de ces incidents : 16 morts dont 14 civils, près de 1500 blessés et de nombreux dégâts matériels. Ayant obtenu la confiance du parlement, le gouvernement Daladier doit quant à lui démissionner le lendemain. 

Cet épisode va considérablement marquer le monde politique français : la droite perçoit ces événements comme le massacre d’honnêtes citoyens alors que la gauche y voit l’échec d’une tentative de coup d’état fasciste.

Pour en savoir plus : PELLISSIER P., 6 février 1934, Paris, Perrin, 2000. L’Histoire en photos

 


Vous aimerez aussi...