“Berlin-Stasi” de Jean-Paul Picaper

Parution : septembre 2009 – Berlin, 9 novembre 1989… Le mur est ouvert. La République démocratique allemande ferme boutique. Son existence ne tenait qu’à un mur. Un mur qui n’était que la partie visible de l’iceberg. Dessous se cachait la Stasi, ce monstre tentaculaire de la guerre froide, cette police secrète à qui rien n’échappait. C’est dans son antre que nous emmène Jean-Paul Picaper.

Pendant près de trente ans, il a affronté à Berlin-Ouest et en RFA les agitateurs et désinformateurs stipendiés de la Stasi, déjouant ses traquenards à Berlin-Est et en RDA. Il a vécu aussi l’infiltration du mouvement étudiant des années 1960 et de divers organismes d’Allemagne de l’Ouest. Il a également contacté à maintes reprises des dissidents est-allemands et collaboré avec eux, menant sa petite guerre personnelle contre cette dangereuse organisation tout au long de la guerre froide. À partir de son expérience, de témoignages poignants, d’entretiens avec des espions et leurs victimes, il nous entraîne dans les arcanes du « meilleur service d’espionnage de l’histoire », et nous fait vivre le quotidien d’une dictature, mêlant à la fois l’analyse rigoureuse du politologue et la narration du journaliste. Un document rare.

Ancien professeur de sciences politiques à l’université de Berlin-Ouest puis pendant vingt-six ans correspondant du Figaro en Allemagne, Jean-Paul Picaper, né à Pau en 1938, écrit pour Politique internationaleHistoria et plusieurs journaux allemands. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dont Helmut Kohl (Fayard, 1995), Le Nouveau Défi européen. Conversations avec Otto de Habsbourg(Fayard, 2007), L’Or des nazis (Tallandier, 1997), Berlin-Stasi (Syrtes, 2009), Angela Merkel, la femme la plus puissante du monde (J.-C. Gawsewitch, 2010). Ses livres Enfants maudits et Le Crime d’aimer (Syrtes, 2004 et 2005) ont fait découvrir au grand public l’existence des « enfants de la guerre » nés en France de soldats allemands. Les éditions de l’Archipel ont publié Opération Walkyrie : Stauffenberg et la véritable histoire de l’attentat contre Hitler (2009)…

Les Éditions des Syrtes

Fondées par Serge de Pahlen en 1999, les Éditions des Syrtes sont avant tout des exploratrices de l’infini monde slave, de sa riche littérature et de sa pensée foisonnante.

Tolstoï, Ossorguine, Tsvetaeva, Leskov, Prilepine, Golovkina, Bounine, Zaitsev et Leontiev forment ainsi un axe central autour duquel s’articulent notamment les littératures roumaine, polonaise, bulgare ou hongroise.

Au-delà de la fiction, d’autres ouvrages – parfois à contre-courant de la pensée commune – ont pour but d’ouvrir la discussion sur des sujets souvent sensibles: essais d’histoire ou de géopolitique, sur l’art ou sur la littérature, témoignages et récits uniques. Qu’on partage ou non la pensée de leurs auteurs, tous ont pour vocation d’engager plus loin encore la réflexion sur les phénomènes qui nous entourent.

S’y ajoute la dimension spirituelle de l’orthodoxie que les Éditions des Syrtes se proposent de faire découvrir ou partager au plus grand nombre de lecteurs (Le Grand Carême, La Divine Liturgie de saint Jean Chrysostome).

La collection Syrtes Images réunit enfin les regards que des photographes, des illustrateurs et d’autres artistes ont posés sur le monde.

 


Vous aimerez aussi...