L’affaire Agnès Marin : un mineur et la justice sur le banc des accusés

Des messages et des fleurs sont déposés, le 21 novembre 2011, devant le domicile familial à Paris, d’Agnès Marin, collégienne de 13 ans, violée et assassinée le 16 novembre par un lycéen de son établissement au Chambon-sur-Lignon. © AFP / MEHDI FEDOUACH

Le 16 novembre 2011, dans le collège privé Cévenol du Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire, Agnès Marin, la plus jeune de l’internat disparaît.Après deux jours de recherches, son corps est retrouvé calciné dans le bois qui entoure l’établissement. Invité Stéphane Durand-Souffland chroniqueur judiciaire au Figaro.

AFFAIRES SENSIBLES du jeudi 24 janvier 2019 par Fabrice Drouelle

Pour en savoir plus :

sur le site de l’émission France inter

Stéphane Durand-Souffland est chroniqueur judiciaire au Figaro. Il a suivi l’affaire et les deux procès de Matthieu Moulinas pour ce même journal. Elle est co auteur avec Pascale Robert-Diard de Jours de Crimes, paru en 2018 chez l’Iconoclaste.


Vous aimerez aussi...