“Les sœurs Biscarrosse” de Corinne Javelaud

A Biscarrosse, au début des années 30, la famille Gelinmacq fait partie de ces propriétaires terriens enrichis grâce au reboisement de la forêt landaise. La fille aînée, Vinciane, a repris la gestion de la propriété familiale qu’elle dirige avec passion. Pourtant, sa rencontre avec un séduisant médecin d’Arcachon qu’elle envisage d’épouser remet en jeu l’avenir de la pinède. Mahaut Gelinmacq, la cadette, n’a quant à elle qu’un seul rêve : apprendre à voler. 

Piloter un avion, faire partie de ce cercle restreint de femmes aventurières à la conquête du ciel… Les soeurs veulent que la Claire Pinède soit préservée sans pour autant sacrifier leur liberté. Mais de douloureux secrets menacent de faire voler en éclats la famille. Les deux soeurs vont devoir choisir entre leur héritage familial et leurs rêves, quel qu’en soit le prix.

Pour écouter le document sonore sur France bleu

Après des études de lettres et d’histoire de l’art, Corinne Javelaud se consacre à l’écriture. Elle a publié notamment La demoiselle du mas du Roule, La dame de la Villa Saphir, L’oubliée de la Ferme des brumes et Un été d’orage (Terre d’Histoires). Elle a reçu le prix de l’Académie des Belles Lettres et Beaux-Arts.

Corinne Javelaud – « Si écrire a toujours été une évidence, ce n’était pourtant pas ma priorité au moment de choisir une orientation professionnelle. Peut-être me manquait-il la maturité, le vécu, la connaissance ? J’avais besoin de grandir, de m’ouvrir au monde et d’essayer de le comprendre. Sans l’ombre d’une hésitation, j’ai choisi d’entreprendre des études de tourisme parce que, curieuse, indépendante et intuitive, je me projetais totalement vers l’un de ces métiers où l’on sillonne le monde en accompagnant des circuits ou en montant des projets touristiques. Le patrimoine historique et culturel permet aussi de décoder le message des civilisations qui y sont nées, et durant une quinzaine d’années je me suis régalée de rencontres et de riches expériences sur le terrain qui m’ont construite. J’ai toujours eu beaucoup d’imagination et face aux paysages époustouflants que j’ai eu la chance de découvrir, je me suis souvent prise au jeu de la rêverie et de la méditation en inventant des histoires et des personnages, j’éveillais mon esprit romanesque…Sans doute que la vie ne me suffisait pas. Cela reste un mystère.

Si j’ai écrit un premier roman qui n’a jamais été édité, où je relatais une histoire complètement folle que j’avais vécue, j’ai alors vite compris que j’avais attrapé le virus de l’écriture ! De tous temps, j’avais consigné des notes sur des carnets, des impressions de voyage, de manière convulsive et je réalisais que peut-être, avec de la persévérance, une bonne dose de travail, un peu de chance…. Alors j’ai pensé « Donne-toi la permission d’être une débutante » car j’avais bien l’intention de me surpasser.

Même si j’avais franchi un premier pas, la route a été longue et semée d’embuche car on ne devient pas romancière en claquant des doigts. Les exigences d’écriture réclament un entrainement régulier. Même si la récompense, ce sont les personnages qui permettent de disposer de mille vies dans une liberté de création incroyable, cela réclame une sacrée dose de travail !

Bien que publiant pour une ligne éditoriale Histoire/Terroir, l’éventail de sujets possibles est vaste et je n’aurais pas assez d’une vie entière pour creuser le sillon de tous mes projets.

Si j’ai débuté mon patchwork en douceur, je n’ai depuis jamais cessé d’assembler les petits morceaux de ma grande histoire d’amour avec le roman. Je suis convaincue aujourd’hui que ma première vie m’a enseigné les fondamentaux qui animent ma plume de romancière. » Corinne Javelaud – Wix.com 

Elle publie dans la collection « Terres d’Histoires » de City Editions – Hachette distribution

2014 « La demoiselle du mas du roule » repris par France Loisirs en 2015 et en livre de poche en 2016

« La dame de la villa saphir » 2015 (City Editions)

« L’oubliée de la ferme des brumes » 2016, repris par France Loisirs en 2017

« L’insoumise de Carennac » 2017 (Terres d’Histoires – City Editions)

« Les amants maudits de Venise » Janvier 2018 – City poche (Prix des Belles Lettres et Beaux Arts du Pays de Caux en 2009)

« Un été d’orage » Mars 2018 ( City Editions – Terres d’Histoire

Pour en savoir plus sur :

10 – Portrait du jour : La romancière Corinne Javelaud

 https://criminocorpus.hypotheses.org/46406

Éditeur : Terre d’Histoires


Vous aimerez aussi...