“Voice of anarchy”: Gender aspects of aggressive metal vocals. The example of Angela Gossow (Arch Enemy) – Florian Heesch

Abstract : « Growling can be regarded as a key aesthetic practice of death metal. This practice, throughout the history of the genre, has been heavily gendered; while practiced both by men and women since the early 1990s it has nevertheless been associated with masculinity, due to its perceived aggressive sound, as well as corresponding notions of perceived low pitch and noise. In 2001 Angela Gossow became the singer of the band Arch Enemy and has since established herself as one of the most outstanding female growlers within the global metal scene. An analytical look at Gossow’s individual vocal style will be applied to argue that growling could potentially contribute to a more complex understanding of how voice, gender and aggression are related. This article examines the musical phenomenon of death metal growling, as well as the marginalization of women in what has been conceived as a primarily masculine style. »

Lire l’article en anglais de Florian Heesch dans le dossier Rock et Violence en Europe.

L’article est également disponible en français : “La Voix de l’anarchie” : la question du genre liée aux chants agressifs du metal. L’exemple d’Angela Gossow (Arch Enemy)
Résumé : Technique de chant, le growl peut être perçu comme une pratique esthétique clé du death metal. Au cours de l’histoire de ce style musical, le growl a été fortement influencé par le genre. Si les hommes et les femmes le pratiquent depuis le début des années 1990, il n’en demeure pas moins que par ses caractéristiques – la perception d’un son agressif et d’un bruit, autant que la tessiture grave –, le growl a été associé à la masculinité. En 2001, Angela Gossow a intégré le groupe Arch Enemy et s’est imposée depuis lors comme l’une des chanteuses de growl les plus remarquables dans le monde du metal. Un regard analytique portant sur le style vocal personnel de Gossow souligne à quel point le growl contribue à une compréhension plus complexe du rapport entre la voix, le sexe et l’agression. Le présent article étudie le phénomène musical du growl dans le death metal ainsi que la marginalisation des femmes dans ce qui a été décrit comme un style essentiellement masculin.

Lire l’article traduit en français de Florian Heesch dans le dossier Rock et Violence en Europe.


Vous aimerez aussi...