1956: Rock and roll e violenza in Italia – Jacopo Tomatis

Résumé de l’article : Le storie della popular music hanno spesso riservato un’attenzione speciale al rapporto tra la nascita del rock’n’roll negli Stati Uniti negli anni Cinquanta e all’ondata di “panico morale” diffusasi in tutto il mondo insieme a esso. E tuttavia, occorre porre un’attenzione particolare al modo in cui i diversi significati associati con il nuovo rock’n’roll sono stati “tradotti” sulle differenti scene e dalle diverse culture nazionali, e recepiti dai diversi pubblici locali. Il caso italiano è particolarmente significativo. L’articolo analizza le modalità con cui il rock’n’roll viene presentato dai media sul mercato italiano intorno al 1956: in particolare, è facile notare come la nuova musica venga associata con immagini di gioventù, ribellione e violenza prima di essere effettivamente disponibile all’ascolto (ovvero, prima della diffusione sul mercato dei dischi e dei film sul rock and roll). L’impatto del rock’n’roll sulla popular music italiana – così come, più in generale, il processo attraverso i quali i generi musicali si diffondono su scene diverse da quella in cui si sono originati – non possono essere compresi se non ponendo attenzione a paradossi di questo tipo.

Lire l’article  en italien de Jacopo Tomatis dans la revue Criminocorpus.

Cet article et sa traduction en langue française font partie du dossier Rock et violence en Europe qui constitue les actes du colloque international organisé à l’université de Rouen Normandie les 1er, 2 et 3 juin 2017 avec le soutien de la Région Normandie, l’université de Rouen Normandie, le Groupe de Recherche d’Histoire (GRHIS, EA 3831), l’Institut de Recherche Inter-disciplinaire Homme Société (IRIHS), Le 106, le CLAMOR, Criminocorpus et Volume !

 

Cet article est également disponible dans sa traduction française (traduction de Marco Gurrieri ) : Rock and roll et violence en Italie en 1956

Résumé : Les études sur la musique populaire ont souvent accordé une attention particulière à la relation entre la naissance du rock’n’roll aux États-Unis dans les années 1950 et la vague de « panique morale » qui s’est répandue dans le monde entier avec elle. Et pourtant, une attention particulière doit être accordée à la manière dont les différentes significations associées au nouveau rock’n’roll ont été « traduites » sur différentes scènes et par différentes cultures nationales, et reçues par différents publics locaux. Le cas italien est particulièrement significatif. L’article analyse la manière dont le rock’n’roll est présenté par les médias sur le marché italien vers 1956 : en particulier, il est facile de voir comment la musique nouvelle est associée à des images de jeunesse, de rébellion et de violence avant qu’elle ne soit réellement disponible à l’écoute (c’est-à-dire avant la sortie des disques et films de rock’n’roll sur le marché). L’impact du rock’n’roll sur la musique populaire italienne – ainsi que, plus généralement, le processus par lequel les genres musicaux s’étendent à des scènes différentes de celle d’où ils proviennent – ne peut être compris sans prêter attention aux paradoxes de ce genre.


Vous aimerez aussi...