L’amie de « monstre » – L’histoire d’une amitié «pas comme les autres» entre une visiteuse de prison et Patrick Henry.

Plana Radenovic est journaliste au JDD, au service police/justice. Elle est l’auteure d’un premier récit aux éditions Michalon, Ta vie en éclats (2017).

« La France a peur ! »… Tout le monde se souvient de cette phrase, prononcée par le journaliste de TF1 Roger Giquel, le 18 février 1976 en ouverture du journal de 20h. Quelques heures plus tôt, les policiers de la PJ de Reims venaient de découvrir le cadavre du petit Philippe Bertrand, 7 ans, enlevé le 30 janvier, à la sortie de son école de Pont-Sainte-Marie, près de Troyes dans l’Aube. 

Depuis ce jour-là, le ravisseur avait réclamé une rançon d’1 millions de francs et avait cessé tout contact avec la famille de l’enfant. 

La suite est encore dans toute les mémoires,  surtout le procès ultra-médiatisé de Patrick Henry, qui sauve sa tête in-extremis grâce à ses avocats et à la plaidoirie contre la peine de mort de Robert Badinter…

Invité(e)s de l’émission RTL « l’Heure du crime »du 7 février 2018 : Plana Radenovic, journaliste au JDD, elle vient de publier «  Martine Veys et Patrick Henry, l’amitié malgré tout – L’histoire d’une vie auprès de l’homme le plus haï de France » chez Michalon,  Maître Hugo Lévy du barreau de Paris, avocat de Patrick Henry qui signe la préface du livre de Plana Radenovic, Martine Veys, visiteuse de prison, amie de Patrick Henry jusqu’à la fin de sa vie.

Pour en savoir plus sur le site de l’émission Rtl


Vous aimerez aussi...