Martine Veys et Patrick Henry, l’amitié malgré tout (Plana Radenovic)

Parution du livre le 7 février 2019 – Condamné pour le rapt puis le meurtre du petit Philippe Bertrand en 1976, Patrick Henry a échappé à la guillotine grâce à l’avocat Robert Badinter, futur ministre de la Justice. Sa plaidoirie, restée célèbre, préfigurera l’abolition de la peine de mort en France en 1981. 

Patrick Henry est mort le 3 décembre 2017 à l’âge de 64 ans, alors que sa peine avait été suspendue à peine trois mois auparavant en raison d’un cancer en phase terminale. Pendant les vingt-cinq dernières années de sa vie, Martine Veys ne l’a pas lâché. Cette femme blonde coiffée à la Mireille Darc, ancienne commerciale désormais retraitée, mariée, s’est petit à petit prise d’amitié pour l’homme derrière le criminel. 

Qui est Martine Veys ? Quelles sont les sources de son engagement comme visiteuse de prison ? Et, surtout, qu’a-t-elle trouvé à l’homme Patrick Henry ? De leur premier contact à l’imprimerie du centre de détention de Caen jusqu’au dernier souffle du criminel à l’hôpital de Lille, Plana Radenovic retrace l’histoire d’une longue amitié sans fioritures, brute, comme nettoyée des conventions sociales, entre une femme ” normale ” qui nous ressemble, et l’un des hommes les plus haïs de France, devenu un symbole malgré lui. 

Plana Radenovic est journaliste au JDD, au service police/justice.

Plana Radenovic est journaliste au JDD, au service police/justice. Elle est l’auteure d’un premier récit aux éditions Michalon, Ta vie en éclats (2017).

Éditeur : Michalon 

Collection : Document


Vous aimerez aussi...