La guillotine : de la Terreur à l’abolition

Une guillotine lors d’une vente aux enchères à Nantes en 2014

Cela partait pourtant d’un bon sentiment, “Que la mort soit douce avait dit Marat”. C’est bien dans un souci humanitaire et égalitaire que fut conçue et adoptée cette machine à décapiter que nous avons si longtemps tardé à mettre au rencart.

1994 |”Les chemins de la connaissance” – La guillotine : de la Terreur à l’abolition, Daniel Arasse au micro de Catherine Soullard dans le premier numéro d’une série en cinq temps. Une émission diffusée la première fois le 18 juillet 1994 sur France Culture.

Grand révolutionnaire et impeccable humaniste, de la guillotine, à laquelle il a donné son nom, sans en être le concepteur mais seulement, si l’on peut dire, le promoteur, le docteur Joseph Ignace Guillotin disait quelle était “la tâche involontaire de sa vie”. 

Cela partait pourtant d’un bon sentiment, “Que la mort soit douce avait dit Marat“. Comme nous l’entendrons rappelé dans l’émission qui va suivre, c’est bien dans un souci humanitaire et égalitaire que fut conçue et adoptée cette machine à décapiter que nous avons si longtemps tardé à mettre au rencart…

Pour en savoir plus sur France culture.

LES NUITS DE FRANCE CULTURE par Philippe Garbit


Vous aimerez aussi...