Manifestations : qu’est-ce qu’un usage disproportionné de la force ?

Homme blessé évacué par des pompiers lors d’une manifestation de Gilets Jaunes le 29 décembre 2018 à Nantes.• Crédits : JEAN-FRANÇOIS MONIER – AFP

Sans citer explicitement la France, le parlement européen condamnait, jeudi, « le recours à des interventions violentes et disproportionnées par les autorités publiques lors de manifestations pacifiques ».

Dans la foulée, des experts de l’ONU invitaient la France à revoir sa politique de maintien de l’ordre, la critiquant, ouvertement cette fois, pour son usage disproportionné d’armes « telles que les grenades, lanceurs de balles de défense, “flashballs”». Mais que signifie un usage disproportionné de la force ?

Ariel Colonomos  : directeur de recherches au CNRS / CERI, enseigne à Sciences Po les relations internationales et la théorie politique, auteur notamment du livre « Le pari de la guerre – guerre préventive, guerre juste ? », ed. Denoël.
Pour en savoir plus sur le site de l’émission France culture

Vous aimerez aussi...