Surveiller les Stones : musique et violence à Berlin. Les débats transnationaux des années 1960 (Bodo Mrozek)

Affiche The Rolling Stones

crédits : Archiv der Jugendkulturen e.V. Berlin

Le début des années 1960 se déroula de façon relativement calme, comparé à la décennie précédente où les affrontements liés au rock’n’roll ainsi que les clichés sociaux péjoratifs associés aux appellations « Halbstarken », blousons noirs ou juvenile delinquents, n’avaient cessé de faire la une des médias. S’il sembla un instant que les danses comme le twist avaient relégué les troubles du rock dans le passé, vers la deuxième moitié des années 1960, les médias se firent l’écho de plusieurs débordements. Il y eut entre autres la « Beatlemania », qui déferla sur l’Europe, les États-Unis et jusqu’au Japon. On assista aux bagarres entre Mods et Rockers dans les stations balnéaires du sud de l’Angleterre, tandis qu’à Paris un concert de masse annoncé comme la « nuit de la Nation » échappa à tout contrôle (…)

Lire la suite de  l’article de Bodo Mrozek (Traduction de Jean-Léon Muller) dans la revue Criminocorpus.

Ce nouvel article fait partie des Actes du colloque international Rock et violence en Europe, organisé à l’université de Rouen Normandie les 1er, 2 et 3 juin 2017 avec le soutien de la Région Normandie, l’université de Rouen Normandie, le Groupe de Recherche d’Histoire (GRHIS, EA 3831), l’Institut de Recherche Inter-disciplinaire Homme Société (IRIHS), Le 106, le CLAMOR, Criminocorpus et Volume !


Vous aimerez aussi...