L’historien Denis Peschanski dénonce les réseaux sociaux où règne “le droit à l’insulte et à l’expression de la haine”

L’historien s’inquiète du rôle que jouent les « médias sociaux » dans la transmission de la mémoire et l’interprétation de l’Histoire. Il constituent selon lui « une menace pour la démocratie ».

Par Pierre-Marie PuaudPublié le 01/03/2019 à 15:34 sur le site de France3-regions.francetvinfo.fr/normandie

 

L’historien Denis Pescanski / © Max PPP / Olivier Corsan / Le Parisien

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search