Minorités en Méditerranée au XIXe siècle – Identités, identifications, circulations (Valérie Assan, Bernard Heyberger, Jakob Vogel)

Parution du livre le 7 mars 2019 – L’actualité politique au Moyen Orient, en Turquie et au Maghreb attire notre attention sur la question de la place des minorités dans les régions qui bordent la Méditerranée. La notion moderne de minorité a été généralement présentée par l’historiographie comme le résultat des débats des experts internationaux au lendemain de la Première Guerre mondiale. Or, la Méditerranée du long XIXe siècle présente un terrain particulièrement fécond pour une analyse des multiples dynamiques de la construction des minorités. 

Cet ouvrage interroge les modalités de la fixation des identités par les Etats impériaux et par les minorités elles-mêmes. Il porte une attention particulière à l’articulation entre les critères religieux, linguistiques, nationaux et territoriaux dans la catégorisation de ces identités collectives et individuelles. Les auteurs mettent en lumière la mise en place de nouveaux modes d’administration des minorités, montrant les circulations et les transferts des normes et des pratiques, entre minorités au sein d’un même empire, mais aussi d’un empire à l’autre. 

Privilégiant l’approche comparatiste, ce livre collectif entend contribuer à une histoire croisée des minorités, en faisant dialoguer les historiographies de l’aire ottomane, des mondes coloniaux et de l’Europe.

Valérie AssanBernard HeybergerJakob Vogel Collectif

Éditeur : PU Rennes

Collection : Histoire