“Permis de tuer”. Au Brésil, polémique sur la notion de légitime défense pour la police

Des nouvelles du Brésil, et de la légitime défense policière. 

Le ministre de la Justice Sergio Moro prévoit de réduire de moitié les peines pour les policiers ou ne de pas les appliquer si ces derniers ont tiré en raison “de la peur, de la surprise, ou d’une émotion violente”.

C’est ce que l’on appelle la légitime défense subjective (la personne tuée ne représentait aucune menace), et c’est donc un véritable permis de tuer. Vanessa Codaccioni

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Sérgio Moro, ministre de la Justice brésilien, propose d’assouplir le cadre de la légitime défense pour les forces de l’ordre. Un projet de loi critiqué par les experts, qui rappellent le nombre déjà important de victimes dans les opérations de police, mais un texte défendu par les représentants de la profession, relate O Estado de São Paulo…

Pour en savoir plus sur le site du Courrier international


Vous aimerez aussi...