Lettre du CRHCP, n°23, Mars 2019 – Jack Garçon, “un archiviste sort de l’ombre” …

Jack Garçon, un archiviste « travailleur de l’ombre »

Cher(e)s abonnés,

J’ai le plaisir de vous adresser la dernière édition de la Lettre du Centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines qui fête cette année ses 15 ans.

A découvrir en particulier, le portail de la bibliothèque numérique qui va remplacer progressivement la base numérique après 12 ans de service et plus de 30 000 recherches que beaucoup parmi vous ont utilisée durant ces années.

https://www.enap.justice.fr/sites/default/files/lettre_crhcp23_mars2019.pdf

En espérant que cette nouvelle livraison suscitera toujours autant votre intérêt et vous remerciant pour la promotion de notre lettre que vous pourriez faire autour de vous,

Cordialement.

Jack Garçon

Centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines –  Département Ressources Documentaires – Direction de la Recherche et de la Documentation 

Bureau 220 – 05 53 98 89 16

cid:image001.jpg@01CEFC0E.92BC78D0

Découvrez les Presses de l’Enap et sa boutique en ligne

logo_ presses_enap_4cm

https://www.enap.justice.fr/les-presses-de-lenap

 

Jack Garçon, un archiviste « travailleur de l’ombre »

« … Archiviste au départ épris du 18e siècle qu’il a étudié à l’université, Jack Garçon est devenu au fil du temps documentaliste et bibliothécaire portant un intérêt constant aux technologies de publication et de diffusion liées à internet, La dématérialisation fut d’ailleurs, dès le début des années 90, l’une de ses marottes du temps où il travaillait à l’École nationale de la santé publique (actuelle EHESP) à Rennes … »

Pour en savoir plus lire 82 – Portrait du jour : Jack Garçon, un archiviste « travailleur de l’ombre » sur

 https://criminocorpus.hypotheses.org/59939

 


Vous aimerez aussi...