Un nouveau polar pour Yves Carchon – Interview réalisée par la rédaction du carnet criminocorpus le 26 mars

Le Lauragais aux sources du canal du midi , entre Toulouse, Albi et Carcassonne : Castelnaudary, Nailloux, Fanjeaux, Sorèze, Revel, St Ferreol … C’est une des plus belles parties de la Haute-Garonne, parait-il. Une de celles que les touristes préfèrent. A tort ou à raison … De passage dans la région, la rédaction du carnet criminocorpus a rencontré un ami de notre site, Yves Carchon, portraitiste du 12 juillet 2018, avec qui nous sommes revenus sur la publication de son dernier polar Le Dali noir aux éditions Cairn. Ph.P.

 

 

Interview réalisée par la rédaction du carnet criminocorpus . Un nouveau polar pour Yves Carchon

Après Riquet m’a tuer et Les vieux démons , Yves Carchon vient de publier son tout nouveau polar : Le Dali noir . Il nous livre les coulisses de celui-ci mais aussi des secrets d’écriture… Interview.

Dans ce nouveau polar qui vient de sortir en librairie, on retrouve votre enquêteur fétiche Paolo Fragoni… Qui est-il au juste pour vous ?

Je dirais que Paolo Fragoni est une sorte d’alter ego qui se permet de faire et de penser certaines choses que je garde volontiers pour moi… En l’occurrence, l’écriture me permet de libérer mes… vieux démons ! Le personnage s’est imposé à moi, un double qui me taraude, un peu comme le William Wilson de Poe… Au fil de ses aventures, il a pris peu à peu de l’épaisseur. D’ailleurs, les lecteurs voulaient en connaître plus sur lui, ils me l’ont fait savoir ! Dont acte !

Dans Le Dali noir, vous semblez justement lever le voile sur Fragoni ?

Oui, dans Le Dali noir j’ai trouvé intéressant d’entremêler deux enquêtes : celle d’un vol de tableau, énigme que Fragoni va devoir résoudre, et celle qu’il va être acculé à mener sur sa propre vie … Ainsi va-t-il rencontrer au gré de sa nouvelle enquête des témoins de son enfance qui vont lui révéler la part d’ombre de son passé et qui étaient réellement ses parents… Le lecteur est donc confronté à deux sortes de révélations : celles ayant trait au tableau retrouvé et celles que Fragoni découvre sur son enfance…

Votre bouquin part de Dali, de Picasso, du Bateau Lavoir, d’une époque passionnante… On peut imaginer un gros travail de recherches en amont de la rédaction du roman…

En effet, pour donner un fond à l’histoire, j’ai dû faire un important travail préalable de documentation, non seulement sur le Montmartre et le Montparnasse des années 1920, mais aussi sur les peintres que j’évoque dans le roman (Matisse que je révère, et bien sûr Dali…) et sur l’ambiance de cette époque… C’est une époque riche et féconde, où l’on note que dans le milieu artistique les femmes vivaient plus librement qu’on pourrait le penser…

Après le Paris des années 1960-61, cadre des Vieux démons, nous voilà en Catalogne du Nord…

Dans Le Dali noir, on voit qu’au moins trois des peintres évoqués dans le Paris des années 1920 se retrouvent quatre décennies plus tard à Céret pour Picasso, Collioure pour Matisse et Cadaquès pour Dali… Un triangle magique dans une Catalogne violente et souvent meurtrière, baignée par l’implacable soleil du Sud… Collioure, que j’adore, m’a beaucoup inspiré…J’ai repris le duo Ermengol-Fragoni, avec un petit clin d’œil à une gamine de huit ans qu’on retrouve plus grande dans Riquet m’a tuer : Flora Zeller…Dans cette enquête, il y a les deux Flora qui semblent se renvoyer la balle : l’ex muse nonagénaire des grands peintres et la petite Zeller… Je voulais écrire un polar sombre avec un contrepoint solaire… Beaucoup d’ombres au tableau : le clan des Catalans, mafia locale ; un politicien véreux ayant maille à partir avec une secte, La main noire…Bref, du nanan pour le lecteur…

Comment naît un polar ?

Une image souvent est à l’origine d’une amorce de polar, une phrase lue ou entendue, un site qui vous inspire le début d’une intrigue… Ici, pour Le Dali noir, les Gorges de Galamus, à la frontière de l’Aude et des PO. En randonnant il y a quelques années, j’avais été saisi par un esprit des lieux qui y régnait…Un ermitage. Une nature plutôt sauvage et minérale. Tout paraissait en place pour faire de cet endroit le cadre rêvé d’un bon polar !

Que pourriez-vous rajouter pour donner envie de lire Le Dali noir ?

Je crois qu’en travaillant sur le personnage de Fragoni et en le rendant plus humain, le lecteur s’apercevra très vite que Le Dali noir est plus qu’un polar. C’est la double quête de Paolo qui devrait emporter l’adhésion du lecteur. Le soleil est de la partie, la lumière aussi, Collioure est comme un révélateur sur les dégradés de noir déclinés dans ce polar…J’y ai mis beaucoup de moi dans ce polar et la liberté de ton adoptée (certains parlent de désinvolture) n’est pas pour me déplaire…

Le Dali noir, collection Du Noir au Sud aux Éditions Cairn : 9,50 €.

Qui est Yves Carchon ?

Yves Carchon, portraitiste du 12 juillet 2018 est né en 1948. Après avoir passé son enfance dans la région de Lyon, le jeune rêveur part, à 20 ans, à la découverte de l’Afrique mais pas seulement… Le baroudeur effectue plusieurs voyages qui ont nourri beaucoup de ses histoires… L’auteur a plusieurs cordes à son arc et enchaîne divers styles d’écriture : théâtre, romans, microfictions, chroniques littéraires, avant de se lancer dans le polar. Installé dans le Lauragais, Yves Carchon se consacre depuis 2011 au polar et publie, très régulièrement, des histoires noires, pour le plus grand plaisir des amateurs de roman policier.

L’histoire…

À Montparnasse, aux tous débuts des années 20, Matisse, Dali et Picasso inventent l’art moderne. Flora, muse et modèle, se jette à corps perdu dans ce monde fécond, où création, passions et liberté de moeurs mènent la danse. Sept décennies plus tard, assignée à Collioure à la Résidence des Oiseaux, la même Flora appelle Fragoni à la rescousse pour retrouver une toile qu’on lui a dérobée… S’ensuit une traque mouvementée en Catalogne du nord, entre Céret et Cadaqués, où Fragoni lui-même devra se coltiner son passé. Mais il n’est pas au bout de ses surprises… Du résultat de son enquête dépend – pas moins – le sort de la planète ! éditions Cairn


Vous aimerez aussi...