Le Chabanais : Histoire de la célèbre maison close 1877 – 1946 (Nicole Canet)

Voici, pour la première fois, l’histoire dans ses moindres détails, de cette fameuse maison close ouverte début septembre 1877. Vous pouvez commander ce livre direct sur mon site internet. Nicole Canet

Nous n’en finirons pas de monter ces mystérieux escaliers du numéro 12 de la rue Chabanais, vision fantasmatique, vision nostalgique de l’une des plus illustres maisons closes parisiennes « Le Chabanais ».

Soixante-neuf ans se sont écoulés depuis son ouverture en septembre 1877 jusqu’à sa fermeture en octobre 1946.

Le Chabanais renait avec ce livre qui retrace, pour la première fois, sa véritable histoire à travers une centaine de pages de rapports provenant des Archives de la Préfecture de police de Paris et 175 illustrations inédites : objets, dessins, photographies.

Nous découvrirons toutes les péripéties qui accompagnèrent sa création : pétitions des riverains, dénonciations, lettres anonymes…

Mais cette fantastique maison close complètement idéalisée par son grand standing et ses bonnes manières, était avant tout une maison de sexe qui transportait ses visiteurs dans le plus fabuleux des voyages !

De Kelly à Lafarge, de Jalabert à Doriane, ce livre nous fera traverser le XIXème siècle, les Années Folles, l’occupation allemande, jusqu’à la loi Marthe Richard en 1946 qui mit fin au plus luxueux « bordel » de Paris.

Pour en savoir plus sur au bonheur du jour.

Editions Galerie Au Bonheur du Jour
2015

At number 12, rue du Chabanais, endless flights of stairs wind upwards to the echo of forgotten intrigues, lost visions and historic fantasies – the reverberant secrets of one of the most illustrious maisons closes of old Paris: Le Chabanais.

The present volume lays before you the story of a bordello whose salacious gaiety spanned some 69 years, from its opening in 1877 to its closure in 1946. Here you will find over 100 pages of authentic documents, including police reports from the Archives of the Préfecture de Police in Paris, along with some 175 illustrations of objets, drawings and photographs.

Petitions from neighbours, civil complaints and anonymous letters depict the social setting in which the house thrived.

Yet this fantastical maison close, whose luxury, class and manners were reputed world-wide, was first and foremost a house of pleasure where patrons could be transported on the most fabulous of voyages.

Tracing the history of the house, from Kelly to Lafarge, Jalabert to Doriane, this work portrays the late nineteenth century, the Roaring Twenties, the German occupation and up to 1946, when Marthe Richard promoted new laws that put an end to this, the most luxurious of Parisian brothels.


Vous aimerez aussi...