Confidences d’un maton (Francis Lopez – Frédéric Abecassis)

Parution le 28 mai 2015 – Il nous ouvre les yeux sur :

– des questions éthiques qui nous concernent tous.

– une profession très éprouvante aux prises avec ses contradictions et ses désillusions.

– la question de la violence en milieu carcéral mais aussi un partage de valeurs humanistes malgré les univers sociaux différents.
– un point de vue sans parti pris autre que celui de l’éthique.

Francis Lopez a été pendant 14 ans surveillant de prison puis premier surveillant dans divers établissements pénitentiaires. Il a également exercé par la suite les fonctions de formateur du personnel et de responsable de formation pendant 12 ans.

Frédéric Abécassis (Avant-propos) est sociologue, responsable du cabinet Agir consultants. Il donne des conseils et des formations auprès de l’administration pénitentiaire et d’hôpitaux psychiatriques.

Éditeur La Boite A Pandore

Collection Témoignage et document

Petite précision historique : Le terme de « gardien » est rarement utilisé sous l’Ancien régime. Il désigne, à partir de la Révolution, les hommes chargés d’assurer la discipline au sein des maisons d’arrêt et des maisons centrales. La discipline, mais pas la sécurité périphérique, confiée, jusqu’à la Première Guerre mondiale, à des militaires. Les «gardiens» ont été rebaptisés « surveillants » en 1919. Ph.P.

Les gardiens de prison – Criminocorpus