167 – Portrait du jour : Tristan Marco, auteur d’un premier roman « L’étrange cohérence du sablier »

Marc Renneville, directeur du Clamor et de Criminocorpus

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Les repères et les outils proposent des données et des instruments d’exploration complémentaires visant à faciliter les études et les recherches.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « portrait du jour » permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de  Criminocorpus.

Pour 167ème portrait du jour la rédaction du carnet criminocorpus reçoit avec infiniment de plaisir Tristan Marco , auteur d’un premier roman « L’étrange cohérence du sablier »

Âgé de quarante-sept ans, Tristan Marco a exercé pendant plus de vingt années le métier de pilote d’hélicoptères, spécialisé dans le sauvetage en mer, comme en montagne.

Avec un certain recul sur la vie, ses cadeaux, mais aussi ses drames,il nous livre ce premier roman, témoin d’une urgence intérieure de faire partager ses ressentis et son univers, au travers d’un Thriller métaphysique.

Bienvenue Tristan Marco sur le site des amis du carnet criminocorpus. Ph.P.

 

 

“… Pendant plus de vingt années j’ai porté secours aux personnes, en mer, mais surtout en montagne où j’ai exercé le plus longtemps.

Durant cette période, j’ai pu me confronter aux réalités d’une vie exigeante. Chaque jour, après chaque retour de vol, je prenais un peu plus conscience que tout peut basculer, en l’espace d’un battement de cil, dans le chaos. Combien de fois me suis-je interrogé sur la cohérence de ces destins brisés, sur cette montagne qui donne en toute générosité, mais qui parfois aussi prend, sans discernement et sans préavis.

J’ai assisté, impuissant, à de nombreux drames humains, mais peux aussi me féliciter d’avoir été un maillon de la merveilleuse chaîne du secours, celle qui sauve des vies. J’ai participé à de magnifiques histoires aux fins heureuses, telles qu’on aimerait les lire dans les romans…”

“Je suis un « jeune » écrivain de 48 ans.

À bien y réfléchir, rien ne me prédestinait à l’écriture.

Dès très jeune, épris de liberté et d’absolu, je ne comprenais pas l’idée que l’on m’impose, dès l’école, des auteurs que je n’avais pas choisis. Sans doute étais-je trop jeune et immature pour apprécier toute la substance de leurs œuvres.

Artiste dans l’âme, mais aussi passionné de mythologie, seuls les cours de dessin et de grec ancien (que j’ai étudié pendant cinq années) emportaient mon adhésion. Adolescent, puis jeune adulte, c’est avec la bande dessinée que je laissai libre cours à ma créativité.

C’est quelques années plus tard que je me suis réconcilié avec la lecture en découvrant des auteurs tels que René Barjavel, Paulo Coelho ou bien J.K Rowling dont le style et l’univers féérique m’ont emporté dès les premières lignes, émerveillant l’enfant qui fait encore beaucoup de bruit en moi.

L’écriture grattait à ma porte, sans que je n’ose jamais franchir le cap…

Originaire de Normandie, j’ai quitté cette région vers l’âge de 22 ans. J’ai choisi de me mettre au service de mon pays en embrassant une carrière de pilote d’hélicoptère au sein de la Gendarmerie Nationale. Une famille. Ma famille de cœur.

Pendant plus de vingt années j’ai porté secours aux personnes, en mer, mais surtout en montagne où j’ai exercé le plus longtemps.

Durant cette période, j’ai pu me confronter aux réalités d’une vie exigeante. Chaque jour, après chaque retour de mission, je prenais un peu plus conscience de cette réalité incontournable : tout peut basculer, en l’espace d’un battement de cil, dans le chaos. Combien de fois me suis-je interrogé sur la cohérence de ces destins brisés, sur cette montagne qui donne en toute générosité, mais qui parfois aussi prend, sans discernement et sans préavis.

J’ai assisté, impuissant, à de nombreux drames humains, mais peux aussi me féliciter d’avoir été un maillon de la merveilleuse chaîne du secours, celle qui sauve des vies. J’ai participé à de magnifiques histoires aux fins heureuses, telles qu’on aimerait les lire dans les romans.

C’est la magie de ce métier. Il endurcit les yeux, mais il adoucit le cœur. Il vous rend terriblement humain.

La naissance de mon premier roman, « L’étrange cohérence du sablier », est à l’image de ce qu’a été ma vie professionnelle : Une urgence. L’urgence de libérer ma créativité en couchant sur le papier tous ces ressentis qui m’habitent et dont j’éprouve le besoin impérieux du partage.

Avec ce livre, je vous propose un voyage. Un voyage géographique, temporel, mais surtout émotionnel car Il traite avant toute autre considération, de l’humain, dans toute sa complexité et sans parti pris.

Au travers de ce roman initiatique, je vous invite à partager les questionnements qui ont été les miens. Quel est le sens de notre présence en ce monde ? Quel est le poids de notre histoire ? Quelle est la portée de nos actes, bons ou mauvais ? Ya -t-il une cohérence aux évènements qui nous arrivent ?

Un second roman dont le thème sera totalement différent est sur le point de voir le jour. Un roman sans doute inclassable, comme le premier, mais qui sera traité avec la même sensibilité. J’espère avoir le plaisir de revenir vous en parler prochainement.”

Quelques liens utiles : 
Ma page fb :
 
Mon profil Fb :
 
Mon profil Instagram tristan.marco.auth
 
Mon site web :

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Rebecca Greenberg dit :

    Un plaisir d’en savoir un peu plus sur cet auteur a la plume magnifique. Merci pour ce portrait.

  2. jarry emma dit :

    très heureuse pour vous Tristan vous méritez bien ces compliments je suis fière d’etre votre amie.