“Esprits tueurs : Worthington & Spencer, détectives privé”s de Delphine Montariol

Parution du livre le 15 mai 2019 – Londres, juin 1891 – Quand Sophia Edwards se réveille au bruit d’une porte qu’on enfonce, la jeune femme n’a aucun souvenir de la soirée passée. Pourtant, il vaudrait mieux pour elle que ses souvenirs refassent surface… Que fait-elle assise dans le salon familial à côté du cadavre de sa mère ? A travers les brumes de son esprit, un seul nom surgit : Elsie Worthington. A la tête de la première agence de détectives privés dirigée par une femme et un homme, Elsie et son cousin, Stuart Spencer, vont avoir bien du mal à aider celle que tout accuse. Les deux détectives, si rationnels et attachés aux progrès scientifiques, plongeront dans l’ésotérisme le plus secret de Londres, afin de combattre un mage noir et ramener du fin fond des ténèbres la vérité sur les meurtriers amnésiques. Ennemis visibles ou invisibles, les esprits tueurs rodent encore et toujours dans Londres, trois ans après les œuvres de Jack l’Eventreur.

Cette deuxième enquête des Worthington & Spencer nous invite à la découverte du milieu ésotérique de la fin du XIXème siècle à Londres, où les spirites et autres partisans de la Lumière côtoyaient les nécromanciens et les adeptes du Mal.

Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.

Française et anglophile, Delphine Montariol a d’abord écrit une thèse de Doctorat en Histoire du droit et plusieurs articles scientifiques, puis est devenue Avocat pendant huit années, avant de revenir à ses premières amours : l’écriture et l’histoire. Elle est aujourd’hui scénariste et romancière à plein temps.

Membre de la “Ligue du chapitre 22” avec Sacha Erbel, Yamina Mazzouz, Cécile Pellault et Kate Wagner.

« J’ai commencé l’écriture dès mon plus jeune âge. Aux alentours de 10 ans, j’écrivais des nouvelles ou des débuts de romans mais j’ai attendu mes 18 ans pour finir mon premier roman. Toutefois, ayant débuté des études de droit, je n’ai plus disposé du temps nécessaire à l’écriture et j’ai abandonné la fiction pendant de nombreuses années (beaucoup trop à mon goût).

Ma plume a pourtant trouvé une autre forme d’expression puisque j’ai écrit un mémoire de DEA en Histoire du Droit consacré aux « Images de Blanche de Castille chez les historiens du XIIIème au XIXème siècle », puis une thèse de Doctorat intitulée « Les droits de la reine. La guerre juridique de Dévolution (1661-1674) », ainsi que quelques articles historiques… Pour en savoir plus sur Delphine en lisant – 41 – Portrait du jour : Delphine Montariol, historienne, ancienne avocate. Auteure de « Sombres secrets : Worthington & Spencer, détectives privés » :

https://criminocorpus.hypotheses.org/50655


Vous aimerez aussi...