Soulèvements populaires


Sac de l’archevêché de Notre-Dame de Paris le 14 février 1831. Gravure parue en 1883

Au lendemain de la révolution de juillet 1830 qui voit l’avènement de Louis-Philippe, Paris offrait un spectacle étrange et triste. « On traitait d’agitateurs passionnés, dit un historien, ces citoyens pauvres exhalant leurs douleurs en plaintes pacifiques et touchantes, se plaignant de la brusque suspension des travaux et de la diminution des salaires ». Il ne s’écoula pas une année du règne du « roi bourgeois », libéral bon teint, sans (…)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.