Gilles Bertin, le braqueur punk

Dans Affaires sensibles, l’histoire d’un chanteur punk devenu braqueur qui a passé la moitié de sa vie en cavale. Gilles Bertin raconte son histoire dans un livre “Trente ans de cavale” chez Robert Laffont et il est notre invité aujourd’hui.

AFFAIRES SENSIBLES du Lundi 15 avril 2019 par Fabrice Drouelle

Pour en savoir plus sur le site France inter

 

Parution le 7 février 2019 – Toulouse, le 26 avril 1988. Déguisés en gendarmes, une improbable équipe de braqueurs – punks, anarchistes et toxicomanes – dévalisent les coffres de la Brink’s. Butin : 11,7 millions de francs, sans un coup de feu. La plupart des malfaiteurs seront interpellés et condamnés, sauf Gilles Bertin, chanteur de Camera Silens, groupe phare de la scène punk-rock française du début des années 1980. Espagne, Portugal, sa cavale va durer trente ans…

Barcelone, le 18 novembre 2016. Après avoir serré dans ses bras sa compagne et son fils âgé de cinq ans, Gilles Bertin quitte son domicile barcelonais à l’aube. Direction Toulouse où il a rendez-vous avec son avocat pour se rendre à la justice.

Gilles Bertin est né en 1961. Dans Trente ans de cavale, il fait le récit brut de sa trajectoire hors norme au sein de la génération ” No Future “.

Éditeur : Robert Laffont


Vous aimerez aussi...