172 – Portrait du jour : Une fée s’invite sur crimino, la romancière Sandra Amani

Marc Renneville, directeur du Clamor et de Criminocorpus

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Les repères et les outils proposent des données et des instruments d’exploration complémentaires visant à faciliter les études et les recherches.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique «portrait du jour» permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

Comme un bonheur n’arrive jamais seul,et, pour son 172ème portrait du jour la rédaction du carnet criminocorpus reçoit avec infiniment de plaisir la romancière Sandra Amani

Née en 1966, Sandra Amani partage son temps entre Paris et son cher Morvan où elle a ses attaches familiales.

Professeur de français, elle est l’auteur de nombreux livres dont trois romans pour la jeunesse. Parmi lesquels : “Légendes du vignoble ” (2009) et “Légendes du Morvan” (2007) parus aux éditions de L’Escargot Savant.

Sandra Amani a passé des années à fouiner dans les villages, pour nous offrir une première série de légendes, rééditées à trois reprises, donnant aussi une bande dessinée, aiguisant l’appétit des cinéastes… Mais surtout, rendant au Morvan la part la plus secrète de son patrimoine, et coloriant cette lourde montagne de son histoire qui lui colle tant au relief. 

Puis Sandra a écrit les fantômes et fées des châteaux, les légendes du vignoble, les amours passionnés des célèbres bourguignons. 

Avec ce nouveau livre, elle nous fait partager son enfance, quand, gamine, elle courait des sombres forêts aux lacs dormants qui aujourd’hui, font encore peur… Pour notre bonheur, elle repeuple cette nature et ces villages d’êtres que les Anciens y ont placés, en nous offrant aujourd’hui un nouveau bouquet de légendes. 

La rédaction du carnet criminocorpus attendait une fée. C’est désormais acquis, Sandra Amani rejoint le cercle très prisé des amis de Criminocorpus. Bienvenue Sandra. Ph.
 
Portrait pour les lecteurs de criminocorpus : “Quand, dans les années 90, Sandra Amani , “pour passer le temps”, écrivit un essai fantastique de 30 pages qu’elle intitula “les rails du passé”, elle n’aurait jamais cru qu’en 2001 débuterait pour elle une véritable odyssée, non pas de l’espace, mais de l’écriture. Pleine d’énergie, elle envoya son manuscrit à plusieurs maisons d’édition qui, pour la plupart, lui répondirent poliment que le texte “ne répondait pas à leurs critères”. En gros, qu’elle ferait mieux d’arrêter d’écrire et de retourner à son métier de professeur de français, métier qu’elle adorait et adore toujours d’ailleurs.

Mais un matin, le téléphone sonna. Une dame lui dit : “Bonjour… Madame Altman, éditrice, à l’appareil, j’ai bien reçu votre manuscrit. Je ne peux pas le publier en l’état mais j’aime votre écriture et j’aimerais que vous m’écriviez un roman pour la jeunesse…”. L’aventure commençait. Deux autres romans succédèrent à celui-ci. Puis, en 2007, sa rencontre avec Christian Kempf aux éditions de l’Escargot savant marqua un nouveau tournant dans sa carrière d’écrivain. Originaire du Morvan où elle a grandi en compagnie de ses grands-parents, Sandra a passé beaucoup de temps à se promener à travers les sentiers des belles forêts de cette région. De châteaux en ruines en pierres mystérieuses, au gré de ses balades, elle se passionna pour les légendes attachées à ces lieux. Naquirent Les Légendes du Morvan , un livre qui fut un vrai succès et qui donna envie à Sandra de poursuivre dans cette voie. “Quand un endroit possède une légende, je la réécris à ma sauce, je donne vie aux personnages, quand il n’en possède pas, j’en créé une”. Le livre fut réédité plusieurs fois. Deux contes furent adaptés en ouvrages pour enfants, nouvelle expérience de l’auteure qui dit avoir choisi ses illustratrices parmi ses amies. “On travaille mieux encore avec les gens qu’on aime”, avoue cette passionnée de la vie et des gens. Enthousiaste et même un peu “touche à tout”, Sandra eut l’idée de scénariser une bd. Sa rencontre avec Julien Grican, illustrateur parisien lui en offrit l’opportunité. Cette bd fut suivie de deux autres, dont la dernière, le Songe de Charlemagne, magnifiquement illustré par Isa Python, est consacrée aux 900 ans de la Basilique Saint-Andoche de Saulieu. “Ce travail m’a énormément plus car, n’étant pas historienne pour deux sous, il a fallu que je me plonge dans l’Histoire afin de la retracer fidèlement”.

Durant sa carrière, Sandra Amani rencontre différents éditeurs. L’un d’eux, Dominik Vallet , qui dirige les Editions Temps impossibles Temps impossibles, lui permet de publier un recueil de nouvelles, les Chemins du mystère . “Un livre cher à mon coeur car il m’a permis de créer des histoires qui ne sont ni des contes, ni des légendes. J’ai mis énormément de moi-même dans mes personnages. La nouvelle est un genre que j’ai toujours apprécié, de Maupassant à Buzzatti, et écrire cette forme de texte est la concrétisation d’un de mes rêves.”

L’aventure ne s’arrête pas là car Sandra vient de publier chez cet éditeur un tome 3 des Légendes du Morvan , dont la couverture est attribuée à Pierre Labrousse , “un homme adorable qui peint extraordinairement bien le Morvan”. Le livre possède de belles photos des lieux évoqués, photos offertes par des gens ayant tous pour point commun l’amour de la région.

“Mon plus grand plaisir, c’est de faire partager mon amour pour la région et la littérature, mais aussi de faire découvrir d’autres auteurs”. En effet, Sandra AMANI anime à présent une fois par mois une émission de radio sur France Bleu Auxerre, émission où, en compagnie de sa copine Catherine Marchesin , elle permet aux auditeurs de gagner des livres et de mettre à l’honneur des auteurs de la région”.

 
 

 


1 réponse

  1. Amani dit :

    Un portrait qui me ressemble et synthétise bien ce que je fais. Merci beaucoup Philippe.