Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles)

Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles) 

Julie Doyon examine ici la construction du crime « atroce » de parricide selon la doctrine pénale et la jurisprudence du Parlement de Paris au XVIIIe siècle. Contre toute attente, sous l’Ancien Régime, la construction empirique de l’ « énormité » du parricide annonce les législations pénales de la Révolution (1791) et de l’Empire (1810). 

Conférence de Julie Doyon filmée aux Archives de Paris (vidéo).

Pour en savoir plus et lire la vidéo sur

Criminocorpus.org/fr/bibliotheque/video/3124/

Voir aussi

Le gibet de Montfaucon par Pierre Prétou
Du « bon juge » aux « juges rouges » : les juges contestataires par Jean-Claude Farcy

L’affaire Dreyfus dans la rue : Paris et le procès Zola par Marie Aynié
Le Palais de justice de Paris sous l’œil des chroniqueurs judiciaires et des dessinateurs (vers 1880-vers 1940) par Frédéric Chauvaud

 



Citer ce billet
Philippe Poisson (2019, 25 avril). Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles). Criminocorpus. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndkg

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search