174 – Portrait du jour : Marie-Chantal Guilmin, écrivain, journaliste, auteur de “L’inconnu de Salzbourg”

Marc Renneville, directeur du Clamor et de Criminocorpus

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Les repères et les outils proposent des données et des instruments d’exploration complémentaires visant à faciliter les études et les recherches.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique «portrait du jour» permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

 Le carnet criminocorpus accueille pour son 174ème portrait du jour la romancière Marie-Chantal Guilmin qui vient de publier aux Editions Ramsay « L’inconnu de Salzbourg.

Bienvenue Chantal sur le site de Criminocorpus. Ph.P.

Marie-Chantal Guilmin , écrivain, journaliste, née dans le Tarn est attirée très tôt par le monde littéraire, elle reçoit un premier prix littéraire à 15 ans sur 600 concurrents. Elle devient journaliste professionnelle en 1994 et interviewe de nombreuses personnalités (politiques et du spectacle). Elle publie dans la presse « Les aventures de Fitou », contes imaginaires pendant deux ans. Rédactrice en chef du plus petit quotidien de France « La Montagne noire  », elle sera à la base de la naissance de l’Hebdomadaire « Tarn-Infos ». Elle se donne complètement à l’écriture et publie en 2008 « Des femmes des vies des âmes », saga familiale, début 2013 « In extremis », parodie philosophique et fin 2013 « Mon année avec Pagnol », journal intime à l’académicien, salué par Jacqueline Pagnol et préfacé par Nicolas Pagnol. « L’Indomptable Camille de Malaret » a paru aux Editions Hugues de Queyssac à la rentrée littéraire 2015. Il raconte la véritable histoire de la petite-fille de la Comtesse de Ségur.

Le livre « Elsa Z » sort en France en 2017 et obtient la Médaille d’Honneur pour la Mémoire de la Shoah remise par l’Ambassadeur d’Israël en France et le célèbre chasseur de Nazis, Serge Klarsfeld avec une pagination corps 14, des photos et près de 400 pages. En plus des dédicaces, l’auteur fait une tournée en France pour des conférences-débat.

Parmi ses distinctions, on note :

  • Carte de presse professionnelle nationale n°68 808, 1993.
  • Médaille d’honneur pour la Mémoire de la Shoah remise par l’Ambassadeur d’Israël en France et Serge Klarsfeld (Elsa Z, 2016).
  • Prix du conseil Général du Tarn (Elsa Z).
  • Ambassadrice nationale 7 à lire (2014-2017).

Sa bibliographie.

Marie-Chantal Guilmin se passionne pour l’écriture et montre une ligne très éclectique avec entre autres des romans biographiques (Elsa Z en 2017 qui a reçu la Médaille d’honneur ZAKHOR pour la Mémoire de la Shoah remise par Serge Klarsfeld, L’Indomptable Camille de Malaret, véritable histoire de la petite-fille de la Comtesse de Ségur) un essai (Mon année avec Pagnol). Elle vient de publier aux Editions RAMSAY « L’inconnu de Salzbourg », un livre frais où se mêlent enquête, amour et découverte de la ville natale de Mozart, Salzbourg.

« Romy, jeune femme parisienne, riche, passionnée de musique et de fleurs, se rend chez un brocanteur, bien connu de sa famille, pour acheter un meuble afin de poser le téléviseur de sa mère qui séjourne dans une maison de retraite. Le brocanteur lui propose une petite table, ayant appartenu auparavant à un vieil oncle de Romy vivant dans un manoir en Touraine. Ce dernier, aisé, féru de chasse à courre, dont l’épouse est d’origine autrichienne, avait cédé, vingt ans auparavant, la table à sa nièce, venue vivre à Paris.

Au moment d’installer la table, une photo tombe d’une rallonge. Elle représente un enfant d’une dizaine d’années, très élégant, les cheveux mi-longs, appliqué à jouer du violon. Romy conserve la photo et s’interroge toute la nuit sur l’identité du petit musicien. Est-il de sa famille ?

La jeune femme va entreprendre un périple qui la mènera d’une demeure parisienne jusqu’en Autriche, dans la ville de Mozart.

Elle va alors démêler un imbroglio familial autour de secrets bien gardés.

Un livre envoûtant et dépaysant qui ouvre un chemin que l’on a envie de suivre jusqu’au bout ».

Les retours de lectures sont très positifs, en voici trois.

– Voilà, je viens d’achever votre roman Marie-Chantal : il est formidable, addictif, une fois en main on n’arrive plus à le quitter et, le refermer, entres deux lectures, est un crève-cœur. Intrigues, suspense, poésie, voyages, toutes ces petites musiques composent une symphonie du bonheur vraiment réussie, je suis fan ! Jean

– La bonbonnière des Alpes bavaroises à permis à un simple mélomane de rencontrer une écrivaine de grand talent, et qui plus est, très sympathique. Merci madame pour m’avoir permis de raconter une (petite) partie de ma grande passion. “Mille fois merci.” Alain

– Ce livre m’a fait voyager et m’a emportée dans un univers de musique que je ne connaissais pas. il m’a donné le goût de continuer pour en savoir toujours plus, moi qui ne suis pas lecture. Je n’ai pas encore terminé de lire mais je voudrais que ça ne se termine jamais. Merci beaucoup et continuez à nous enivrer de vos histoires.

A bientôt. Nicole

Site officiel Marie-Chantal GUILMIN : www.mc-guilmin.com

 

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Treil nicolle dit :

    Bravo Marie Chantal de nous faire rêver avec talent .