177 – Portrait du jour : Coralie Winka pour son premier roman “Le lieutenant et la dame blanche”

Marc Renneville, directeur du Clamor et de Criminocorpus

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Les repères et les outils proposent des données et des instruments d’exploration complémentaires visant à faciliter les études et les recherches.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique «portrait du jour» permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

Dans « Le lieutenant et la dame blanche », Coralie Winka mêle histoire, aventure et romance. – Source photographique : La voix du Nord

Le carnet criminocorpus accueille pour son 177 ème portrait du jour Coralie Winka pour son premier roman Le lieutenant et la dame blanche

Bienvenue Coralie sur le carnet criminocorpus. Ph.P.

“Née en 1977 dans le Nord de la France où les traces laissées par les guerres font désormais partie intégrante du paysage et de la culture de la région, j’ai grandi avec une certaine sensibilité et un intérêt particulier pour l’Histoire et l’Allemagne où je vis aujourd’hui. La romance entre Ulrich et Angélique me trottait déjà dans la tête il y a plus de vingt ans. À l’époque j’étais lycéenne et j’aimais lire les romans historiques d’Anne et Serge Golon, Juliette Benzoni et Marie-Paul Armand. Je me souviens avoir griffonné quelques pages dans un cahier tombé dans l’oubli. Ont suivi un Bac littéraire, des études écourtées d’allemand à Strasbourg, un stage comme fille au pair à Offenburg, un semestre à l’université de Valkeakoski (Finlande) et un BTS Transport et logistique à Strasbourg avant de franchir à nouveau le Rhin pour y rester. J’ai ensuite travaillé au service export chez Pimkie Allemagne à Kehl puis chez Riethmüller près de Stuttgart. Je vis depuis une dizaine d’année près de Schwäbisch Hall avec mon mari allemand et nos trois enfants. « Le lieutenant et la dame blanche » est mon premier roman. À une époque où l’amitié franco-allemande est une évidence pour tous, j’essaie à travers cette histoire de rappeler qu’il en était tout autrement il y à peine 80 ans. La romance entre les personnage de camps opposés permet de mettre en avant l’individu à part entière, apportant une image plus intime et humaniste de ces hommes et de ces femmes forcés de se côtoyer au quotidien sous l’occupation”

Date de parution : 5 avril 2019 : Lorsque les Allemands envahissent la zone sud en novembre 1942, Angélique a dix-sept ans. Elle s’occupe seule de la ferme familiale et de sa grand-mère qui est gravement malade. Croulant sous le poids des tâches et des responsabilités, elle trouve une aide inespérée en la personne du lieutenant Ulrich von Brackenstein, un jeune officier de la Wehrmacht, qui vient réquisitionner une parcelle de forêt appartenant à la famille. 

Son comportement correct et son charme ont très vite raison des réticences d’Angélique à côtoyer l’occupant. Elle accepte de l’affronter aux échecs en guise de remerciements. C’est le début d’une histoire d’amour interdite.


 

Dans « Le lieutenant et la dame blanche », Coralie Winka mêle histoire, aventure et romance.

Originaire du Douaisis, Coralie Winka vit en Allemagne depuis une vingtaine d’années.

Elle vient de publier son premier roman, « Le lieutenant et la dame blanche». Elle y évoque l’occupation allemande et les bombardements de 1943 qui ont détruit Le Portel.

https://coralie-winka.jimdofree.com/

Éditeur : Gloriana Editions


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. aldo dit :

    bonne chance Coralie .;c’est beaucoup ,et du bon travail!