Les pépites du Centre de Ressources sur l’Histoire des Crimes et des Peines (E.N.A.P.)

Jack Garçon, un archiviste “travailleur de l’ombre”

Bonjour cher Philippe,

Je t’adresse cette petit annonce pour le blog qui concerne quelques « trésors » que nous présentons sur le site internet de l’ENAP, dans un nouveau parcours thématique,  « Les pépites du CRHCP », constitué d’une sélection de 35 documents exceptionnels des 17ème au 20ème siècle provenant pour l’essentiel du fonds Fontainebleau où l’on croise les écrits de Montesquieu, Mirabeau, Saint-Just, Oscar Wilde, Brasillach ou Jean Genet, tous acteurs ou témoins de notre histoire pénale, pénitentiaire et sociale.

J’espère que tu te portes bien par ailleurs.

Merci.

Avec toute mon affection,

Jack

“… Archiviste au départ épris du 18e siècle qu’il a étudié à l’université, Jack Garçon est devenu au fil du temps documentaliste et bibliothécaire portant un intérêt constant aux technologies de publication et de diffusion liées à internet, La dématérialisation fut d’ailleurs, dès le début des années 90, l’une de ses marottes du temps où il travaillait à l’École nationale de la santé publique (actuelle EHESP) à Rennes … 82 – Portrait du jour : Jack Garçon, un archiviste “travailleur de l’ombre” :

 https://criminocorpus.hypotheses.org/59939

 

 


Vous aimerez aussi...