Des femmes difficiles en psychiatrie (1933-1960) – (Véronique Fau-Vincenti)

Résumé de l’article :

Alors que ceux désignés comme des aliénés difficiles dès 1910 ont fait l’objet d’une étude dédiée, restait à dévoiler des profils au féminin de « malades » désignées comme « difficiles » en psychiatrie des années 1930 à 1960.  Le propos consiste ici à exposer le cas de femmes, parfois délinquantes et le plus souvent hors des normes attendues, qui ont été préemptées par les professionnels de la psychiatrie en raison de leurs attitudes ou de leurs actes.

Mais surtout, en filigrane, se lisent les préjugés sociétaux et les tâtonnements médico-légaux  appliqués à des femmes plus souvent dérangeantes que « dérangées » : filles-mère, rebelles, insoumises, délinquantes ou en rupture de ban ; celles internées à la section Henri-Colin de Villejuif se sont avérées être avant tout des cas sociaux embarrassants et par la même difficiles.

Lire l’article de véronique Fau-Vincenti dans la revue Criminocorpus


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nadine Dardenne (5 juin 2019). Des femmes difficiles en psychiatrie (1933-1960) – (Véronique Fau-Vincenti). Criminocorpus. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndko


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search