Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles) ( Julie Doyon)

Dans cette conférence, Julie Doyon examine la construction du crime « atroce » de parricide selon la doctrine pénale et la jurisprudence du Parlement de Paris au XVIIIe siècle. Synonyme d’« énormité », de « noirceur », d’« inhumanité», de « cruauté », l’« atrocité » renvoie à l’amplification du crime et de sa peine dérogeant au droit pénal commun.

Contre toute attente, sous l’Ancien Régime, la construction empirique de l’ « énormité » du parricide annonce les législations pénales de la Révolution (1791) et de l’Empire (1810).

Ecouter la conférence de Julie Doyon sur Criminocorpus

Conférence filmée le 18 octobre 2018 dans le cadre de la deuxième saison du cycle de conférences « Sur la sellette, une histoire de la justice à Paris » proposé aux Archives de Paris en partenariat avec le Comité d’histoire de la Ville de Paris.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nadine Dardenne (6 juin 2019). Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles) ( Julie Doyon). Criminocorpus. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndkq


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search