Juste Lipse, Crucifixions, en trois livres pour servir l’histoire sainte et profane (1593). (compte rendu)

“Parmi les études récentes sur la crucifixion, celle de John Granger Cook, Crucifixion in the Mediterranean World (Wissenschaftliche Untersuchungen zum Neuen Testament 327, Mohr Siebeck, Tübingen, 2015) est sans doute la plus complète, même si elle adopte un point de vue assez téléologique, répandue dans l’historiographie : la crucifixion, sanction pénale appliquée aux couches inférieures de la population de l’empire, est vue surtout au prisme de la Crucifixion, celle du Christ. Il en était de même dans l’ouvrage de Martin Hengel, La crucifixion dans l’Antiquité et la folie du message de la croix, paru dans sa traduction française en 1981 aux éditions du Cerf.”

Lire la suite du compte rendu de Hélène Ménard sur l’ouvrage de Juste Lipse dans la revue Criminocorpus.

Référence de l’ouvrage : Juste Lipse, Crucifixions, en trois livres pour servir l’histoire sainte et profane (1593). Traduit du latin, présenté et annoté par François Rosso, Paris, Arléa, 2018.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2019, 6 juin). Juste Lipse, Crucifixions, en trois livres pour servir l’histoire sainte et profane (1593). (compte rendu). Criminocorpus. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndkr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search