La « Psychologie des foules », ou la peur des « masses » à la fin du XIXe siècle

Le jour de mardi gras, bataille de confettis dans la foule, Agence Rol, février 1912 – source : Gallica-BnF

En 1895, un ouvrage remarqué et signé Gustave Le Bon alerte sur « l’irrationnalité » de la foule, avec un credo : « Il faut savoir résoudre les problèmes que leur psychologie nous pose, ou se résigner à être dévoré par elle. » 

1895. Dans le climat « fin de siècle » traversé par l’idée de décadence, paraît un ouvrage très remarqué : Psychologie des foulesSigné par Gustave Le Bon, un médecin et sociologue de renom, l’ouvrage alerte sur l’aveuglement et l’irresponsabilité des hommes constitués en foules. Ainsi, écrit Le Bon :

« En foule, les hommes s’égalisent, et, sur des questions générales, le suffrage de quarante académiciens n’est pas meilleur que celui de quarante porteurs d’eau. » …

Pour en savoir plus lire  le 05/12/2018 par Marina Bellot – modifié le 14/06/2019 sur le site de Retronews


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.