Géographie du juste et de l’injuste (Achille Warnant)

Alors que la géographie est de retour dans le débat public, notamment à travers les débats relatifs aux inégalités territoriales, Jacques Lévy, Jean-Nicolas Fauchille et Ana Povóas réactualisent la Théorie de la justice de John Rawls en lui ajoutant une dimension spatiale.

Comme un écho aux mobilisations des gilets jaunes, qui replacent la problématique au cœur du débat public, le dernier ouvrage de Jacques Lévy, Théorie de la justice spatiale, référence assumée à la célèbre Théorie de la justice de John Rawls, propose une analyse spatiale des inégalités sociales…
 
Pour en savoir plus lire le billet publié par Achille Warnant , le 26 juin 2019 sur le site de la vie des idées
 
À propos de : Jacques Lévy, Jean-Nicolas Fauchille et Ana Povóas, Théorie de la justice spatiale. Géographie du juste et de l’injuste, Odile Jacob
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.