“Le trident d’argent -La blessure invisible” de Marie-Thérèse Ferrisi

« Chapeau noir » ou « chevalier blanc » de l’informatique, intérêts ou profits financiers, interrogent sur le mobile des meurtres perpétrés au sein d’une cité de la coutellerie, d’une majestueuse cité médiévale, d’une ville ouvrière et d’une clairière aux rondins.

Le désarroi des différents protagonistes liés à une quête de filiation, à un désir de réparer des erreurs du passé, à la lutte engagée face à l’utilisation de cobayes humains, ne fait-t-il pas d’eux des cibles privilégiées ?

Citations ancestrales, secrets de famille, tissent une toile d’araignée déchirée par un mystérieux trident d’argent.

Jo Masso, commandant de police, aidé en coulisse par son ami et journaliste, Jeff Candrone, parviendra-t-il à démêler cet écheveau de pistes contradictoires ?

Marie-Thérèse Ferrisi est née près d’Alger en 1950, d’une famille italienne. Émigrée en France en 1963, elle est l’auteur d’un premier roman policier intitulé : « Le trident d’argent ». Son goût du suspense lui vient de ces instants d’incertitude et d’impasse, vécus pendant la guerre d’Algérie. Sa longue expérience paramédicale en psychiatrie, les différentes régions où elle a pu exercer, les êtres qu’elle a rencontrés, la littérature au sens général, nourrissent son désir d’écriture.

http://editions-sydney-laurent.fr/


Vous aimerez aussi...