PARIS BRÛLE ! L’incendie des barrières de l’octroi en juillet 1789 (Momcilo Markovic)

Parution le 24 juin 2019 – Avant la prise de la Bastille, entre le 10 et le 14 juillet 1789, la population parisienne dévaste et incendie les bureaux de l’octroi, où sont perçues des taxes sur les produits de consommation et qui délimitent le Mur des Fermiers généraux. Les ravages qui se produisent lors de ces attaques soulignent la montée d’une exaspération sociale qui a sa propre autonomie, distincte du mouvement qui se porte sur la Bastille. L’auteur établit que les destructions aux barrières en juillet 1789 s’inscrivent dans le temps long des résistances antifiscales et constituent un soulèvement général aux racines profondes.

Professeur et docteur en histoire, Momcilo Markovic a reçu pour sa thèse La Révolution aux barrières : la fraude et l’octroi à Paris (1785-1791), le prix Jean Clinquart, décerné par l’AHAD (Association pour l’Histoire de l’Administration des Douanes).

Momcilo Markovic
Préface de Pierre Serna et Bruno Collin
Chemins de la Mémoire 
DROIT, JUSTICE HISTOIRE EUROPE France