Une coupable idéale ? – Geneviève Heller

Parution du livre le 10 décembre 2018 – Ce roman, inspiré d’une affaire judiciaire réelle mais réinventée en totale liberté, relate une enquête policière jusqu’au procès d’assises à Perpignan. Le corps d’un homme est retrouvé brûlé dans sa voiture à Sainte-Marie-la-Mer. Sa femme est finalement accusée du meurtre sur la base d’un faisceau de présomptions. Mais aucune preuve matérielle n’existe et le principal enquêteur, le commissaire Langlois, s’interroge sans fin sur la culpabilité de la condamnée, Isabella Gomez, pour laquelle il éprouve une fascination troublante, ne sachant s’il est face à une fleur vénéneuse ou à une créature maudite. Quant à l’héroïne, supposée machiavélique au regard des juges, elle se lance en prison dans le récit de sa propre vérité. Alors, finalement, quel sera votre propre verdict ?

Après des études et une vie professionnelle dans le domaine des ressources humaines, je me suis lancée en peinture sous le nom de Gen Heller alors que je vivais près de Toulouse. Installée depuis 2010 dans les Pyrénées-Orientales, c’est dans une exposition de peintures à Villeneuve-de-la-Raho que j’ai rencontré Michel Llory, écrivain et essayiste, qui présentait l’un de ses livres lors du vernissage. Il m’a invitée à son atelier d’écriture à Bompas et j’ai commencé alors à écrire des nouvelles. L’envie d’écrire sommeillait depuis très longtemps et cette belle rencontre m’a permis de concrétiser mon désir. Et voici donc, après bien des péripéties, mon premier roman.

https://www.lespresseslitteraires.com/


2 réponses

  1. Heller dit :

    Je viens de découvrir par hasard que mon premier roman, une coupable idéale ? , fait partie de vos coups de coeur. J’en suis à la fois étonnée et ravie et je vous remercie très sincèrement pour votre intérêt. Bien cordialement,
    Geneviève Heller

  2. Je viens de découvrir par hasard que mon premier roman, une coupable idéale ? , fait partie de vos coups de coeur. J’en suis à la fois étonnée et ravie et je vous remercie très sincèrement pour votre intérêt. Bien cordialement,
    Geneviève Heller